Previous month:
mai 2008
Next month:
juillet 2008

3 notes en juin 2008

Jeter l'éponge ou s'entraîner ?!

Après mes deux derniers articles relatifs aux déceptions qui attendent ceux qui se lancent sur le tard dans la conquête ou découverte des outils de la vie moderne, je voulais juste préciser un point par rapport à un comportement que j'ai observé de nombreuses fois: certains, considérant la difficulté à combler leur retard, ou à se familiariser avec ces outils technologiques, préfèrent jeter l'éponge, et parfois prétendre qu'ils n'ont pas besoin de ces outils, informatiques et autres.

C'est probablement vrai dans beaucoup de cas.

Mais faire l'impasse sur tout ou partie de ces outils, c'est renoncer à s'entraîner, se familiariser avec leur manipulation. Et considérant le poids croissant des opérations électroniques et appareils dans nos vies, je crains que ce pari se paye cher à long terme.
S'il est déjà compliqué de faire certaines choses aujourd'hui sans être à l'aise face à un écran, imaginez dans 10 ou 20 ans, quand ces "interfaces homme/machine" auront gagné encore plus de terrain: c'est se préparer sa future dépendance. Quand on est totalement largué, il n'y a plus qu'à s'en remettre aux autres, à leur disponibilité, et à leur bon vouloir.

Je dis à ceux qui ont déjà traîné pour tenter leur adaptation, que c'est certainement peu agréable aujourd'hui, mais qu'il vaut mieux s'y frotter quand même, pour que ça ne vire pas au cauchemar demain. Et si certains outils ne sont pas et ne seront jamais indispensables car l'alternative existera toujours, ces outils représentent des moyens de vous habituer à cette façon de fonctionner: profitez de toutes les opportunités pour vous accoutumer aux écrans qui nous entourent.


Rattraper son retard informatique...

Après mon billet consacré à la méprise qui concerne le gain de temps de production, je reviens sur une autre espérance erronée:

c'est de penser qu'en apprenant en cours, on va rattraper les années où l'on a tardé à rejoindre le mouvement vers une société numérique. Heureusement c'est en partie vrai, mais il faudra encore consacrer du temps à ces technologies.

En regardant les plus jeunes autour d'eux, nos aînés ont l'impression qu'ils parviennent à utiliser tout cela comme par magie, instantanément.
C'est une vision fausse: la plupart des usagers très à l'aise ont passé du temps, beaucoup, pour acquérir leur degré de maîtrise, et ce souvent dès très jeune, ce qui a annulé la peur face à l'écran que ressente régulièrement les séniors.
En fait si je vous parais capable d'utiliser rapidement un nouveau programme, c'est parce que je peux transposer ce que j'ai appris sur un autre outil, répondant aux mêmes logiques d'ergonomie ou de manipulation. D'ailleurs quand je sors d'un cours où je me forme moi-même, je sais rarement comment le prof a fait, et ne prends plus de notes. Le cours me permet juste de savoir que la fonction qui m'intéresse existe (c'est tout ce que je retiens). Ensuite, la première fois je vais fouiller dans l'interface du programme, pour retrouver les termes qui se rapportent au concept qui m'intéresse. La fois d'après, j'irai directement au bon menu. La troisième, je foncerai directement au bon sous-menu ou au bouton idoine. L'accumulation de l'expérience fait ma rapidité...

Ceci nous amène au slogan de VAR21: "Formez-vous... ou déléguez".
En effet, quel besoin d'apprendre à réaliser une tâche que vous ferez une fois par an: vous aurez oublié la prochaine fois. Apprenez ce qui va vous servir régulièrement. Et si vous pouvez vous le payer, faîtes appel à une aide externe (entourage ou professionnel) pour réaliser très rapidement des opérations que vous n'avez à réaliser que très très ponctuellement... Si vous n'en avez pas les moyens, vous n'avez plus le choix et il vous faut progresser au prix de temps passé à manipuler l'outil. C'est évidemment plus facile si l'outil vous plaît.
Il n'y a pas de mystère: si nous sommes plus véloces que vous avec ces outils, si nous paraissons deviner les choses, c'est que nous avons passé du temps face à ces machines. Si vous voulez parvenir aux mêmes performances, il vous faudra passer du temps aussi. Mais avec une autre culture, plus papier, vous avez toujours l'impression de perdre votre temps face à un écran. Pour nous rattraper, il va falloir accepter d'intégrer cette nouvelle dimension de nos vies, de nos sociétés, et vous familiariser avec les interfaces homme/machine...

La déception correspond à une méprise sur les attentes

La clientèle de société comme VAR21 est largement constituée de générations qui ne se sont pas familiarisées très jeunes avec les écrans des machines qui nous entourent.

Le recours à nos services est directement lié à l'impossibilité pour des retraités même jeunes de reconstituer un réseau comme celui qui permet l'échange et l'apprentissage entre camarades de lycée ou d'études supérieures, voire entre collègues de travail. Isolés, il faut donc se former. Et accepter de passer du temps.

Une erreur classique dans les attentes formulées par les nouveaux adeptes de l'informatique qui commencent sur le tard, c'est de croire au gain de temps. Non l'informatique ne fait pas toujours gagner sur le plan de la productivité en termes de temps passé. C'est plutôt en termes de résultats, et de qualité professionnelle de sa propre production que l'on peut se féliciter des progrès que nous apporte l'informatique moderne. J'en suis l'exemple vivant, avec une production assez intense de documents et écrits dont la propreté n'a rien à voir avec la qualité de torchon des manuscrits que j'ai produit de ma petite enfance jusqu'à un stade avancé de mes études supérieures (tous les profs qui m'ont retiré des points sur mes copies à cause de mon écriture manuscrite ou de la propreté de mes pages raturées peuvent en témoigner).
On va peut-être devoir passer autant de temps qu'avant sur une tâche, mais c'est la "tête" du résultat final qui n'aura rien à voir... Ou simplement la puissance informatique permet d'envisager de se lancer dans des tâches qui du temps du "tout papier" étaient simplement inenvisageables. L'informatique, c'est chronophage.