80 notes dans la catégorie "Conso et arnaques (Tél., FAI, etc.)"

Comparer les solutions logicielles avant de payer

Je vous incitais dans mon dernier article à considérer Open Office (suite bureautique gratuite) avant de plonger sur la suite Office de Microsoft (même au tarif étudiant ou familial).

D'une façon générale, avec Vista et aujourd'hui Seven, les usagers de PC "Windows" découvrent que ce n'est pas parce qu'ils restent clients de Microsoft qu'ils vont pouvoir garder tous leurs repères et leurs habitudes: l'informatique évolue, et Microsoft aussi, souvent pour le meilleur, mais pas toujours.

Avec des alternatives de plus en plus crédibles sur tous les domaines où le géant du logiciel est présent:
- Linux - Ubuntu en particulier - ou Mac, qui ne souffrent plus d'aucun handicap face à Windows quel que soit l'aspect étudié pour parler des "systèmes" voire inversent la tendance,
- avec la navigation Internet via Firefox contre Explorer par exemple,
- VLC ou Quicktime pour beaucoup d'usages vidéos au lieu de Windows Media Player comme autre exemple, etc.),
les adeptes de l'informatique personnelle doivent prendre le pli de non seulement se former en permanence (pour évoluer avec les outils et leurs possibilités), mais aussi de regarder l'offre de solutions un peu plus largement qu'en souscrivant aux options proposées (pré-installées) par le fabricant de leur ordinateur, ou le vendeur.

Les 7 années de Windows XP (et même un peu plus puisqu'on trouve encore ce système à l'achat pour certaines machines), ont donné une fausse impression de stabilité du monde informatique. La course en avant a continué, les évolutions se sont poursuivies à grande vitesse, et les dominants d'hier sont rarement ceux qui offrent les meilleures solutions aujourd'hui: ouvrez les yeux, les oreilles, et quand vous ne savez pas à quel saint vous vouer, sachez prendre l'avis de gens qui auront une opinion réellement éclairée sur vos besoins et les outils à choisir maintenant pour y répondre à court et moyen terme (le long terme n'existe pour ainsi dire pas dans ce secteur si particulier des technologies autour de l'informatique).


Assurance entourloupette! Merci la Fnac!

Si vous achetez un téléphone à la FNAC, on vous proposera une assurance vol ou casse. C'est une bonne idée.

Si votre téléphone est un smartphone (genre petit ordinateur connectable à Internet et qui fait aussi téléphone : Blackberry, iPhone ou autre), vous en aurez pour une quarantaine d'euros. Raisonnable si on considère que ces engins valent souvent plus de 500 euros... Heureusement, grâce à vos points de fidélité, ou à l'offre promotionnelle de bienvenue, vous le paierez beaucoup moins cher: 100 peut-être 200 euros, j'en connais qui très fidèles ont pu avoir un iPhone pour 18 euros...

Là où c'est taquin, c'est que l'assurance vous couvre pour le montant que vous avez payé (la facture d'achat), pas pour la valeur du téléphone (le vendeur ne s'empressera pas de vous l'expliquer, mais si vous lisez le contrat remis après l'achat, c'est parfaitement clair). Si vous l'avez payé 200 euros, et que vous le cassez, l'assurance vous remboursera 200 euros, sans tenir compte de vos points fidélités dépensés, et bien sûr, elle ne vous remplace pas le téléphone... Total, il vous faudra débourser encore 300 ou 400 euros pour racheter le même appareil.

Ca c'est de l'assurance ou je ne m'y connais pas. Et c'est dommage de la part d'un établissement que je fréquente assidûment et plutôt sérieux d'un point de vue global. Moralité: prenez soin de votre smartphone, assuré ou pas.


iPhone: ce que j'en pense en juin 2009

Le "téléphone" d'Apple vient d'être boosté:

3GS.jpg- avec un nouveau modèle (le "3GS") qui permet à ce téléphone de rester dans la course des meilleurs smartphones du marché.
- une nouvelle version de son système qui met à jour et comble les principales lacunes du modèle précédent.

J'utilise donc depuis 2 mois "l'ancienne" version 3G qui était en vente jusqu'à ce début juin, et lui fait principalement un reproche, qui reste valable. Après avoir utilisé pendant 2 ans 1/2 un "photophone", j'ai clairement fait un pas en arrière sur ce plan, avec l'iPhone qui n'est pas à la hauteur de ce qui se fait sur le marché dans cette gamme. MAIS le nouveau "3GS" impressionne .../...

Lire la suite "iPhone: ce que j'en pense en juin 2009" »


Hadopi: la loi qui amplifie son propre cauchemar

Je ne me suis pas beaucoup étendu sur la loi Hadopi et ses péripéties. Pourtant je surveille évidemment d'un oeil, quotidiennement, l'actualité qui entoure ce dossier brûlant, politiquement et techniquement.

Et là je suis abasourdi. Je savais qu'Hadopi était une erreur à tous points de vue, et je connaissais la puissance du Net, mais la démonstration me surprend quand même.

Juste en surveillant les réactions qui entourent cette loi, sans chercher, je tombe en permanence sur un tas de sites et pages qui donnent les instructions pour transformer n'importe quel adolescent boutonneux (ou internaute motivé), en parfait expert du téléchargement anonyme, en pirate culturel permanent.
La loi juste votée, pas encore en vigueur, vient de créer un réseau d'entraide phénoménal, qui me fait penser que si on attrape vraiment quelqu'un dans le cadre d'Hadopi, c'est que ce sera un militant qui se sera volontairement fait attraper: tous les autres vont y échapper, et apprendre les bases pour faire bien pire.

En fait Hadopi va booster et vulgariser l'anonymat sur Internet. En fait c'est déjà en route, le train vient de démarrer. Je n'ai jamais vu une telle explosion de sites expliquant les techniques informatiques nécessaires à qui veut être anonyme (pour de bonnes OU POUR DE MAUVAISES raisons). Avant, il fallait chercher, s'y connaître un peu. C'est en train de devenir enfantin parce que les plus motivés ont aussi amélioré ces techniques, et que l'information fuse de partout.

HADOPI n'avait qu'une seule vertu: .../...

Lire la suite "Hadopi: la loi qui amplifie son propre cauchemar" »


Google n'est pas sponsor automatique des associations

Il y a peu j'assistais à une réunion d'une association, durant laquelle la présidence annonça la future création d'un site internet à la fois vitrine, et outil d'information et partage avec les membres. Formidable, ça y est, ces moyens de communication si pratiques deviennent courants, et s'intègrent partout dans nos activités, digérés par tous les acteurs de nos vies.

En revanche, je me suis mordu la langue pour ne pas insulter l'orateur qui expliqua ensuite que ce site devait aussi servir à rentrer de l'argent dans les caisses de l'association, par des clics répétés de la part des membres sur les publicités que l'association allait insérer sur chaque page de son site (la présidence promet qu'on nous expliquera comment faire pour maximiser les revenus de la pub sur le site par nos clics - on croit rêver).

C'est tout simplement crétin, c'est assurément la promesse de ne plus pouvoir du tout bénéficier de la pub sur son site, et c'est évidemment condamnable, moralement mais aussi pourquoi pas pénalement, puisque cela relève du vol ou de l'escroquerie (et quand c'est prononcé par des responsables d'associations qui ont eu des postes à responsabilité dans des professions où éthique et confiance sont fondamentales, j'en reste sans voix...): .../...

Lire la suite "Google n'est pas sponsor automatique des associations" »


Sony Ericsson, c'est fini !

T610.jpegFini pour moi en tous cas: si l'organisation générale des menus (ergonomie) et les fonctions proposées ainsi que leurs performances, ont longtemps justifié que j'utilise cette marque de téléphone, la fiabilité de ce 3ème modèle m'aura définitivement dégoûté.

T630.jpegLe T610 puis le T630 avaient déjà posé problème avec le vieillissement du joystick, mais aussi et c'est également très embêtant, du contacteur qui branche le chargeur électrique ou le kit mains-libres.

Mon K800i aura souffert des mêmes défauts, cumulés avec de gros soucis logiciels: .../...

Lire la suite "Sony Ericsson, c'est fini !" »


La loi "Hadopi" va être représentée: STOP !

Si vous ne savez pas de quoi je parle, lisez la lettre ouverte aux spectateurs citoyens signée par quelques artistes du monde du cinéma. Je pense qu'ils sont minoritaires, mais ceux-là ont compris que la loi HADOPI qui s'est faite rejetée sur un premier vote à l'Assemblée, rate tous les enjeux et défis d'internet en essayant de scléroser des recettes du passé pour défendre les modèles économiques périmés de quelques industries qui ont largement trait la vache à lait, et ont raté le virage technologique.

Comme le gouvernement va représenter cette loi a priori fin avril, je vous signale ce site qui se propose d'organiser des actions de protestation, et notamment une manifestation le 25 avril à 14H.

Les outils mis en place avec cette loi mettent les libertés en jeu car elle prépare des erreurs de sanction et injustices à la chaîne. Il ne s'agit pas de défendre le piratage, mais d'empêcher une loi qui va provoquer une cascade de problèmes assez sérieux (et inquiétants d'un point de vue éthique) sans résoudre l'équation économique à long terme qui préoccupe légitimement les artistes.


Skype sur iPhone : feu !!!

Je ne pouvais pas finir la journée sans moi aussi signaler à ceux qui me lisent la sortie de Skype pour iPhone (et bientôt pour toutes sortes de téléphones).

Je l'ai testé sur un iPod Touch, et la qualité m'a bluffé: l'importance de cette nouveauté n'est certainement pas surestimée.

via GUIM


150€ de réduction sur un Mac ?

C'est l'opération "Bonus écologique". Et c'est ce que vous pouvez obtenir en ce moment chez ICLG en leur rapportant n'importe quel vieux tromblon informatique (qu'ils recycleront) si vous leur achetez un Mac (à l'exclusion du Mac Mini).

Pour ceux qui regrettent qu'Apple ne propose jamais de modèles d'entrée de gamme comparable aux PC "premiers prix", c'est peut-être le moment ou jamais pour switcher... D'autant que si j'en crois les vendeurs du magasin de Marseille, cette réduction peut être cumulée avec la remise "Etudiants" par exemple.

Bref, en particulier pour les bandolais qui savent que VAR21 peut les assister dans la découverte de cette autre façon de faire usage de l'informatique, profitez de cette promotion pour franchir le pas. Ci-dessous le tableau (cliquez pour agrandir) des réductions proposées chez ICLG à Marseille:

bonus eco.png


Ne pas amortir trop longtemps...

C'est tentant. Faire durer...

Tant que nos outils fonctionnent, l'ordi comme ses logiciels, et que nos usages sont couverts, a fortiori si ces derniers n'évoluent pas, on se dit qu'on n'a aucune raison de suivre l'évolution technologique qui pousse à changer régulièrement le matériel, très, trop souvent.

Pourtant, un jour viendra où on élargira son usage. Parce qu'on aura découvert Google Earth, ou qu'on voudra synchroniser son téléphone avec son ordinateur pour ne pas risquer de perdre un jour tous ses contacts. Ce jour-là, on regrettera peut-être d'avoir amorti et bien amorti son ordinateur.

Pourquoi? Parce qu'une décennie en informatique, c'est un tiers de l'Histoire avec un "H"... Parce qu'au bout de 6 ou 7 ans, certaines technologies ont disparu, certains formats utilisés ne sont plus reconnus par les produits "héritiers". Parce que lorsque des acteurs ont disparu depuis déjà 3 ou 4 ans, peu d'éditeurs se soucient de la rétrocompatibilité de leurs produits avec ce qui fût un temps très courant.

Pour conserver dans la durée les éléments que l'on a constitué dans son utilisation de l'informatique, il est prudent de faire subir de petites évolutions ou migrations technologiques fréquentes, plutôt que de stocker très fermement sur des supports (on l'espère) durables pour replonger dans les archives des années plus tard. Pour certains produits, si on attend trop, la conversion vers un format moderne, voire la simple lisibilité de documents peut devenir impossible.

Je ne suis pas ravi de pousser ainsi à la consommation. Mais mon rôle est de vous assurer une informatique la plus sereine possible. C'est une drôle de notion de la sérénité, mais dans notre domaine, sans céder sur toutes les tendances dominantes (loin s'en faut), il ne faut pas trop non plus résister au mouvement.