44 notes dans la catégorie "Logiciels pour PC Windows"

Comparer les solutions logicielles avant de payer

Je vous incitais dans mon dernier article à considérer Open Office (suite bureautique gratuite) avant de plonger sur la suite Office de Microsoft (même au tarif étudiant ou familial).

D'une façon générale, avec Vista et aujourd'hui Seven, les usagers de PC "Windows" découvrent que ce n'est pas parce qu'ils restent clients de Microsoft qu'ils vont pouvoir garder tous leurs repères et leurs habitudes: l'informatique évolue, et Microsoft aussi, souvent pour le meilleur, mais pas toujours.

Avec des alternatives de plus en plus crédibles sur tous les domaines où le géant du logiciel est présent:
- Linux - Ubuntu en particulier - ou Mac, qui ne souffrent plus d'aucun handicap face à Windows quel que soit l'aspect étudié pour parler des "systèmes" voire inversent la tendance,
- avec la navigation Internet via Firefox contre Explorer par exemple,
- VLC ou Quicktime pour beaucoup d'usages vidéos au lieu de Windows Media Player comme autre exemple, etc.),
les adeptes de l'informatique personnelle doivent prendre le pli de non seulement se former en permanence (pour évoluer avec les outils et leurs possibilités), mais aussi de regarder l'offre de solutions un peu plus largement qu'en souscrivant aux options proposées (pré-installées) par le fabricant de leur ordinateur, ou le vendeur.

Les 7 années de Windows XP (et même un peu plus puisqu'on trouve encore ce système à l'achat pour certaines machines), ont donné une fausse impression de stabilité du monde informatique. La course en avant a continué, les évolutions se sont poursuivies à grande vitesse, et les dominants d'hier sont rarement ceux qui offrent les meilleures solutions aujourd'hui: ouvrez les yeux, les oreilles, et quand vous ne savez pas à quel saint vous vouer, sachez prendre l'avis de gens qui auront une opinion réellement éclairée sur vos besoins et les outils à choisir maintenant pour y répondre à court et moyen terme (le long terme n'existe pour ainsi dire pas dans ce secteur si particulier des technologies autour de l'informatique).


Open Office 3.2 (bureautique) : gratuit et performant

De plus en plus de clients sur Mac comme sur Windows se sentent perdus face aux évolutions de la suite bureautique de Microsoft (Word, Excel et Powerpoint pour l'essentiel). Office au fur et à mesure de ses évolutions introduit des fonctions supplémentaires, ou des ruptures ergonomiques qui bouleversent les habitudes des utilisateurs sans que cela réponde forcément mieux à leur usage majoritaire (5% des fonctions de ces outils). Un changement de machine est parfois l'occasion d'un rééquipement complet incluant le rachat d'Office, pour au final se sentir floué en découvrant que la nouvelle version a modifié la plupart des repères que l'on a parfois assimilé avec du mal: frustrant!

laMouette-v3-transparent-200px.pngLa sortie de la version 3.2 d'Open Office, alternative gratuite à MS Office, est l'occasion de rappeler qu'on n'est pas condamné à payer la "taxe Microsoft" (déjà acquittée en partie en achetant le système Windows) pour bénéficier d'un traitement de texte décent, d'un tableur performant, et de quelques autres outils inclus. Pour ceux qui en étaient déjà utilisateurs, évoluer avec une mise à jour vers cette version 3.2 vaut vraiment la peine tant l'amélioration est notable. Certes, des traitements de texte plus simples correspondront aux .../...

Lire la suite "Open Office 3.2 (bureautique) : gratuit et performant" »


Informatique en mer : MaxSea Time Zéro est à maturité

Lancé il y a 2 ans au salon nautique de Paris, le nouveau logiciel de MaxSea a longtemps manqué de fonctions pour satisfaire les utilisateurs les plus exigeants habitués aux riches possibilités de son prédécesseur, MaxSea Easy qui avec la version 12.6 marquait l'aboutissement de 20 ans d'évolution du célèbre outil de navigation électronique pour les marins.

LogoTimezero.gif

C'est l'avis du formateur, mais après 10 jours passés au salon nautique de Paris 2009, durant lesquels j'ai largement joué avec, pour les besoins de démonstrations, j'affirme que la version 1.8 de Time Zéro est parvenue au niveau de son devancier, et l'a même dépassé sur quelques fonctions. Si on considère que l'ancien n'évoluera plus, et que le nouveau est bien plus ergonomique, plus facile à prendre en main du point de vue technico-informatique, les stages de formation se concentreront sur l'exploitation des fonctions pour la navigation, et moins sur les aspects de comment le faire fonctionner avec toute l'électronique du bord ou simplement avec Windows.

Les seuls acquéreurs de MaxSea Easy qui opteront pour ce choix maintenant figé, le feront par contrainte: bateau équipé de NavNet2 par exemple si l'on souhaite la communication maximale entre le logiciel et le reste de l'électronique (overlay radar en particulier). A noter que la plupart des machines vendues aujourd'hui n'ont aucun problème pour faire tourner Time Zéro (sous XP2, Vista ou Seven toutes versions confondues), ce qui ne dispense pas de vérifier les minima requis sur le site de l'éditeur. Sans oublier que VAR21 est à votre disposition pour que tous ceux qui préfèrent le Mac puissent faire tourner MaxSea sur leurs machines (pour l'instant, c'est encore la solution Boot Camp qui reste la solution la plus fiable et efficace* - sous réserve de prendre les précautions nécessaires avant sa mise en oeuvre: sauvegarde de type clone en préalable impératif).

Si dans l'entourage de marins, on se demande si Time Zéro est un bon cadeau de Noël pour les navigateurs, je n'ai aucun doute pour affirmer que oui. Les professionnels de la mer (pêcheurs en particulier) attendront pour leur part encore quelques semaines les versions qui leur sont dédiées afin notamment de retrouver les calques de dessin si utiles à leur activité, mais que les plaisanciers sous-utilisaient (euphémisme).

* Les solutions de virtualisation testées jusqu'ici n'ont pas encore donné les résultats espérés, mais dès que j'aurai examiné une version satisfaisante via Parallels ou VM Ware, je le ferai savoir...


Skype sur iPhone : feu !!!

Je ne pouvais pas finir la journée sans moi aussi signaler à ceux qui me lisent la sortie de Skype pour iPhone (et bientôt pour toutes sortes de téléphones).

Je l'ai testé sur un iPod Touch, et la qualité m'a bluffé: l'importance de cette nouveauté n'est certainement pas surestimée.

via GUIM


Il faut vraiment utiliser un autre navigateur Internet que Microsoft Explorer

La position dominante de Microsoft dans plusieurs domaines informatiques en fait la cible privilégiée des pirates. Dernier problème en date, une infection qui se répand comme une traînée de poudre à cause d'une faille de ce logiciel exploitée par les malfaisants: 10.000 sites infectés au 16 décembre, et une simple visite sur l'un de ces sites contamine les ordinateurs Windows (il y a longtemps que les utilisateurs Linux ou Mac n'ont pas de souci de ce côté, car plus de Microsoft Explorer pour eux).

Même le bureau du premier ministre s'est fendu d'un communiqué appelant à cesser toute utilisation d'Explorer (temporairement, ce qui est idiot, mieux vaudrait un abandon définitif), comme le rappelle mon camarade Jaxx...

De plus, c'est un produit qui ne respecte pas un certain nombre de normes ce qui pose des problèmes à beaucoup de concepteurs de sites web. Alors faîtes comme de plus en plus de gens, et notamment les adeptes des pommes et des pingouins - Mac et Linux), optez pour un autre navigateur: Opéra, Firefox, Safari, etc. Vous gagnerez au change (ces produits sont tous au moins aussi bons qu'Explorer, voire meilleurs), et en plus vous favoriserez un web plus sûr en vous mettant en premier à l'abri.


Open Office 3.0: ca va gagner du terrain!

Sur Mac, si on voulait se passer de la suite Microsoft Office (Word, Excel, Powerpoint,...) jusqu'ici on avait NeoOffice. Cette adaptation d'Open Office (suite bureautique libre et gratuite assez bien connue maintenant dans le monde PC), a permis à bien des gens de s'affranchir de Microsoft, notamment parce qu'elle est compatible avec Word, Excel et compagnie.

Mais NeoOffice avait quelques défauts, notamment sa lourdeur (je ne vais pas entrer dans les considérations techniques), qui faisaient qu'elle était plus agréable sur les machines les plus puissantes, un peu moins dans le cas contraire.

Open Office existait également pour Mac, mais je l'écartais systématiquement des machines destinées à des usagers normaux: les efforts nécessaires à sa mise en route, et sa faible intégration dans le système Apple donnait l'impression de faire coexister une suite très ancienne et conçue par des informaticiens pour des informaticiens, avec le reste de l'univers moderne et léché des Mac.

laMouette-v3-transparent-200px.pngAlors ça va faire plaisir à beaucoup de monde: Open Office a sorti une version 3, disponible sur PC avec toutes des améliorations que les utilisateurs réclament régulièrement, mais une version qui fonctionne nativement sur Mac est enfin disponible.
Le souci d'alternative et de compatibilité avec les outils Microsoft est de moins en moins un souci. Et je ne serai pas surpris que cela renforce encore l'attractivité d'Apple pour pas mal de gens qui ont envie de voir ailleurs si l'informatique est plus verte que dans le pré de Microsoft.

Changement pour la TV sur ordi chez Free

Les récentes mises à jour de la Freebox des abonnés ADSL chez Free entraîne quelques perturbations de leurs box pour certains, et de la TV sur ordi pour tous.
N'utilisez plus l'ancienne liste de lecture, mais plutôt celle-ci:

Comme toujours, en cas de difficulté, VAR21 est à disposition de ses clients bandolais pour faciliter l'application de ce que je préconise ici...

Le meilleur PC pour faire tourner Maxsea: un Mac

Evoluant dans les 2 mondes (PC qui tournent sous Windows, et l'univers Mac d'Apple), y compris en déplacement, je n'allais pas acheter 2 portables. J'utilise les possibilités de mon Mac qui peut faire tourner Windows de multiples façons:
- en parallèle de mon système Mac, la machine utilise la "virtualisation" pour faire tourner Windows en même temps (et dans le même écran, assez spectaculaire et bluffant question compatibilité notamment).
- Windows tout seul, en démarrant sur un bout de mon disque dur (une partition pour utiliser le jargon ad hoc) qui lui est consacré. Eh oui, aujourd'hui un Mac est un PC (presque) comme les autres basé sur la même "architecture" que tous les autres PC du monde Microsoft...

C'est cette deuxième solution qui est nécessaire pour utiliser Maxsea (logiciel de navigation pour le monde maritime), en raison de ses besoins d'affichage qui font appel à toute la puissance du PC/Mac. Les jeux vidéos PC sont souvent dans cette configuration quand on veut les faire tourner sur un Mac, avec des besoins forts concernant une ressource précise (DirectX pour ne pas la nommer).

Les techniciens de Maxsea ont testé ma machine question performances pour leur logiciel, et le résultat de la compatibilité est sans appel, la meilleure note obtenue par un portable avec 18,5/20. En fait une seule autre machine a fait mieux, un autre Mac du même modèle que le mien mais un chouilla plus récent, avec 18,65/20 (un MacBookPro 15"). Le seul "PC" ayant fait un score approchant est un Dell très gonflé en puissance, qui a lui aussi franchi la barre des 18/20.
Rien de très surprenant, puisque tous les records de performance des tests de logiciels PC sous XP ou Vista sont détenus par des Mac, et notamment en portable par la gamme MacBookPro dans la taille "amiral", les 17". Et mon Mac sans être un monstre de puissance, est déjà une bonne machine.

Bref, même si vous avez besoin de Windows pour faire tourner des logiciels PC que vous préféreriez à leur équivalent Mac, rien ne vous empêche de craquer pour une machine marquée de la pomme, et il est peut-être même sage de l'envisager sérieusement...


Les logiciels gratuits : quelques nuances !

Moi je paye pour certains logiciels gratuits !!!
Ne riez pas, et ne croyez pas non plus que je roule sur l'or, ce n'est pas le cas en ce moment.
Mais je sais qu'en France, ce genre de comportements fera au moins sourire la plupart. La culture du "tout gratuit" (liée à Internet) fait des ravages, et des gens très raisonnables ont l'air de trouver normal de pirater aujourd'hui un peu de musique ou divers logiciels (cette position est parfois défendable mais ne peut devenir un système complet). Et ceux-ci ne comprennent pas les subtilités qui existent entre les différents outils gratuits, qu'en français on a vite fait d'appeler graticiels (pour freeware). On oublie un peu vite les "partagiciels" pour shareware ou donationware.
Si les freeware sont gratuits, les shareware et donationware ne le sont pas totalement.

En France on ne paye que si on n'a pas le choix. Le pourboire a disparu progressivement depuis que le service est compris dans les additions. Je suis toujours choqué de voir les français en Amérique du Nord ne pas comprendre cette pratique locale et souvent économiser sur le prix du service, sur le dos des serveurs (dont le pourboire est le véritable salaire).
Et bien les shareware et donationware, c'est le même principe. Si le logiciel vous plaît, que vous l'utilisez régulièrement, ou s'il vous a rendu un grand service, son auteur espère que vous reconnaîtrez la valeur de son travail, et de ses heures passées à élaborer un outil qui marche.
Quelle est la différence entre un shareware et un donationware alors?
Le shareware a un prix fixé, et généralement subit un bridage : au bout d'un moment, ou d'un nombre d'utilisation, il se bloque sans le code à acheter, ou alors ses fonctions sont limitées en version d'essai.
Le donationware ne vous impose jamais de prix, et ne vous limite ni dans le temps, ni dans les possibilités. C'est gratuit pour tous, totalement, mais ceux qui apprécient vraiment l'outil, et peuvent se permettre au moins quelques euros pour remercier le créateur du programme, devraient penser à participer à sa rétribution.

Je connais la valeur du travail et je sais aussi trop bien en ce moment la difficulté qu'il y a parfois à vivre normalement de son travail. Alors je vous prouve ce que j'affirme avec ces 2 exemples de logiciels gratuits pour Mac, que j'ai payé, volontairement (et je vous assure que pour CarbonCopyCloner en particulier qui m'a rendu à moi et mes clients d'immenses services, nous pourrions tous être plus généreux avec son auteur) : Cyberduck, et CarbonCopyCLoner.

Cyberduck
Bombich