Evolution du métier, car évolution des usage(r)s

L'ADSL a été proposé au grand public dans le courant de l'année 2000 par les fournisseurs d'accès à Internet. VAR21 existe à Bandol depuis fin 2003. Que d'évolution depuis !

Les premières années, le métier exercé était largement de l'assistance informatique, et notamment la connexion des usagers, en branchant des box au fur et à mesure que l'ADSL entrait dans les foyers, que les usagers plongeaient réellement dans les usages d'internet avec le haut débit. Evidemment, les problèmes de connexion étaient aussi le pain quotidien des entreprises de service informatique, avec les pannes réelles ou supposées des box (problèmes de câbles plus ou moins bien branchés, configuration des ordinateurs, problèmes de wifi et de paramétrages divers).

Moins de 10 ans plus tard, l'installation de box a pratiquement disparu des problèmes traités. Parce que les F.A.I. assistent de plus en plus leurs clients (par simplification des processus de branchement et paramétrage, par l'envoi d'un technicien maison pour la mise en route, par assistance à distance plus efficace via des hotlines qui ont progressé), mais aussi parce que le taux de pénétration est maximal :

  • très peu de clients découvrent aujourd'hui la connexion à Internet à domicile,
  • le wifi fait partie des moeurs depuis longtemps,
  • et que l'accès par modem a été remplacé par les box ADSL et triple play ou quadruple play il y a déjà plusieurs années.

Aujourd'hui, les usagers Windows ont tous leurs habitudes avec les antivirus, les bons réflexes de sécurité ont progressé, et les systèmes sont d'une performance en termes de stabilité et de sécurité qui renvoie le début des années 2000 à la sortie d'une forme de "préhistoire" informatique.

C'était la pente naturelle de VAR21, mais de fait, aujourd'hui le métier a largement évolué vers une demande de plus en plus orientée sur la formation, et les usages avancés. VAR21 a carrément choisi d'amputer son activité liée à Windows, se recentrant sur les produits siglés d'une pomme, augmentant le phénomène.
Aujourd'hui, l'essentiel de notre activité est lié à l'apparition des appareils mobiles, tactiles :
  • gestion des messageries emails en mode IMAP au lieu de POP pour synchronisation entre PC et téléphone voire tablette
  • utilisation des solutions de synchronisation de documents en ligne : vive le cloud!!!
  • découverte de nouveaux usages (réseaux sociaux, et sites de partage en ligne : photos, vidéo, etc.).
  • découverte des nouvelles interfaces (tactiles, vocales,…).
A l'échelle d'une toute petite entreprise au plus près des usages du grand public et des TPE/PME ou professions libérales, on mesure parfaitement l'évolution du champ d'utilisation de l'informatique. Le métier d'aujourd'hui n'a finalement à voir avec ce qu'il était il y a 10 ans, qu'à hauteur de 20 ou 30% pour les activités qui représentent l'essentiel du temps de "production".
Une décennie informatique, c'est vraiment une durée d'évolution tout à fait considérable, si certains en doutaient encore. Pas seulement sur le plan de l'évolution technique de l'industrie et des produits qu'elle propose (les smartphones ne sont entre nos mains que depuis 6 ans, mais avec quel impact?!), mais aussi si on se réfère au degré d'acculturation de la population...

Attention aux enfants sur iPad et iPhone (iOS)

C'est par des clients que je découvre certaines pratiques des éditeurs d'Apps (en particulier de jeux) sur iOS, le système d'Apple qui anime les iPads et iPhones : eux ont des enfants.

Dans les produits ciblant ce jeune public, il y a beaucoup de jeux gratuits. Enfin pas totalement gratuits : dedans se trouvent des options payantes, ce qu'on appelle "achats intégrés" ou "in-App purchase" dans le jargon professionnel. Achat intégréCes achats intégrés sont très utiles : par exemple dans mon logiciel gratuit de cartographie marine, je choisis et paye les zones de cartes qui m'intéressent, directement depuis le logiciel, et seulement ces cartes marines utiles.

Là où les problèmes commencent, c'est que dans les jeux pour enfants, les options à 89 centimes, cotoient les options à 89,99€... Vous validez l'achat de la première, en donnant le code (NON par pitié!!!) à votre moutard, ou en le rentrant vous-même sur le logiciel quand le bambin vient pleurer qu'il lui faut cette option pour passer au niveau de jeu suivant.
Chez Apple, quand vous validez un achat, on ne vous embête plus avec ce code pour les prochains achats durant les 15 minutes qui suivent sa validation. Ca y est, vous avez compris?

En 15mn, votre marmot a le temps de tomber sur d'autres options payantes pendant qu'il continue à jouer, ou de changer de jeu avec le même piège à fric, et croyez-moi, les fois suivantes les options ne seront pas en centimes.
Pour un client et ami, LE RESULTAT S'EST ELEVE A PLUS DE 800€!!! Sur une seule journée.

Un business bien rôdé

Malheureusement Apple laisse faire alors que les commentaires négatifs signalant le problème sont nombreux sur l'AppStore (son magasin), sous les applications qui pratiquent ces méthodes. C'est du business, et quand les dégâts ne dépassent pas quelques dizaines d'euros, la plupart des gens ne vont pas se battre avec une procédure compliquée et incertaine (les conditions générales de vente d'Apple prévoient que tout achat est définitf): le remboursement est l'exception. Et Apple touche sa commission sur chaque vente (ça ne motive pas à corriger le problème).

Alors quoi faire?

Bloquer les achats intégrés si vous confiez votre appareil à des enfants (ou retirer tous les jeux afin qu'ils vous laissent votre jouet/outil).
RestrictionsDans les réglages d'iOS, rubrique "Général", vous avez accès à un paramètre baptisé "restrictions". Activez-le (on vous demande de créer un code à 4 chiffres), et dedans, interdisez les achats intégrés. Ca vous évitera des achats accidentels pour des montants délirants.

Parce que vous ne donneriez pas le code PIN de votre CB avec ladite carte à votre enfant au rayon jouets d'un grand magasin... Si ? En tous cas vous voilà prévenus!
Et je suis sûr que quand vous avez installé les jeux gratuits sur votre terminal mobile, vous n'avez pas prêté attention à la liste des options payantes (et leurs tarifs hallucinants) sur la page de présentation de l'application...

Android - Google Play

Je connais beaucoup moins bien l'environnement Android, mais à ma connaissance le problème est présent aussi sur Google Play (la place de marché des applications dédiées aux terminaux mobiles utilisant cette plateforme).


Samsung, pilote coréen de notre futur à tous?

Même Apple (première capitalisation boursière mondiale, et concurrent technologique direct) dépend de Samsung aujourd'hui.
L'extrait de cette émission de "Un oeil sur la planète" renferme tellement d'infos que ce sont 25mn passionnantes (et un peu angoissantes), qui nous montrent pourquoi l'Asie en général, la Corée en particulier et Samsung en symbole et tête de pont, vont tôt ou tard totalement dominer notre modèle occidental de civilisation des loisirs. Le hic, c'est que sans électrochoc (guerre, cataclysme majeur, etc.), je vois mal nos sociétés réagir pour résister à l'ascension d'autres sociétés qui sont sur d'autres valeurs qui feront tôt ou tard basculer le rapport de forces en leur faveur…

A voir aussi pour s'étonner quelques instants des pistes techniques du futur pas si lointain...


Free Mobile, le prix en oubliant le coeur de métier ?

Cet article avait été proposé à un site spécialisé sur Free Mobile. Je le publie dans le contexte différent de mon blog professionnel, où il paraîtra éventuellement très critique contre Free. Mais je tacherai de faire l'article que je veux écrire sur le sujet depuis le 10 janvier dernier, et qui rend grâce à Free pour avoir brisé un modèle économique qui était mauvais (de mon point de vue, pour le client). J'ai déjà en partie expliqué le sujet dans un papier destiné à mes élèves du mardi à l'Université du Temps Libre de Bandol.


Lire la suite "Free Mobile, le prix en oubliant le coeur de métier ?" »


Découvrir l'informatique à 97 ans

Moniche est une amie de mes grands-parents. Au début des années 2000, je l'avais incitée à se mettre à l'ordinateur, et à découvrir Internet. Veuve, elle avait du temps libre, et une tête qui ferait rêver bien des séniors plus jeunes qu'elles, et même des adultes dans la force de l'âge ou des minots en pleine santé. Car Moniche avait passé les 85 ans, et si elle souffrait de soucis articulaires, ses neurones étaient impressionnants.

Après une brève démonstration, elle renonça, disant qu'avec les 90 ans en ligne de mire, il n'était plus temps pour elle, et que ses sources d'informations variées lui suffisait pour le reste du parcours.

Est-ce le fait qu'elle ne puisse plus conduire? Qu'elle ait renoncé aux sorties hebdomadaires pour aller au bridge? Ses neveux ne lui ont pas laissé le choix, et lors de leur visite estivale 2011, lui ont offert un iPad. Deux mois plus tard, Moniche me dit qu'elle s'amuse tellement avec cet outil, qu'elle a fini par craquer: lire ne lui suffit plus, et depuis quelques semaines, elle est abonnée à Internet, et parcourt le web avec délices. Moniche a 97 ans depuis cet été, et attend ma prochaine visite pour des échanges sur les applications que nous utilisons respectivement.

Elle n'a pas eu à transposer des réflexes issus d'une longue pratique de la micro informatique, et a trouvé cet objet ludique dès le départ. Elle a appris les rudiments de l'interface tactile avec son entourage, et depuis explore. On savait que l'iPad permettait cette instinctivité avec les plus jeunes, mais ça marche aussi avec nos aînés non conditionnés. Je m'en réjouis pour elle, et constate que les tablettes sont bien une progression de l'informatique qui a amélioré son accessibilité, puisqu'elle a fait sans douleur les "efforts" auxquels elle avait renoncé une décennie plus tôt.

Tout ça ne fait pas une histoire de Noël, mais alors que la météo nous maltraite, que les JT nous dépriment, voilà au moins pour moi une pensée qui me donne un très large sourire.


La fin du service informatique ?

Repéré sur le fil Twitter de Maître EOLAS, cette publicité juste énOOOrme:

Mamadou

J'ai particulièrement apprécié le "mondialement connu dans le quartier", et la réparation des PC par télépathie. J'ai tellement ri qu'il m'a fallu une aspirine pour me remettre après les contractions du fou-rire qui m'a pris pendant de longues minutes.
Je m'en serais voulu de ne pas partager ça avec vous...


RIP : Steve JOBS (1955 - 2011)

Si VAR21 existe, l'influence de Steve JOBS à travers la marque à la pomme n'est pas sans rapport.

Sa vision de la technologie a conduit l'ensemble de l'industrie, des industries, a un point de maturité qui nous a fait faire des pas de géants en quelques décennies. Mais si sa vision a "contaminé" le monde technologique, son intuition particulière, sa capacité à influer sur ce que doit être la technologie, manqueront. Cette marque est au coeur de l'activité de VAR21, et aujourd'hui, quelque chose a changé, même si Steve Jobs a eu le temps de préparer son entreprise, son équipe, pour assurer la continuité.

Reste l'homme lui-même, et s'il ne devait pas être facile à côtoyer, son discours à Stanford restera, sur le plan humain, comme un point essentiel de son héritage global.


Collaboration avec l'UTL de Bandol

L'Université du Temps Libre de Bandol m'a demandé d'intervenir comme responsable d'un cours que nous avons baptisé "Culture Informatique et Internet".

Des clients retrouveront des thématiques abordées pendant nos cours particuliers. C'est peut-être l'occasion de réviser ou approfondir pour un tarif associatif, et en bénéficiant de l'intelligence collective via les questions d'une salle de classe...

D'octobre 2011 à mai 2012, tous les mardis soirs (17H30-19H) au centre culturel de Bandol (inscription auprès de l'UTL de Bandol).


Le coup du frigo pour sauver un disque dur

L'astuce vient d'une entreprise spécialisée dans la récupération de données sur des disques durs informatiques H.S.. Je n'ai pas testé moi-même et décline évidemment toute responsabilité sur les conséquences de cette méthode lors de vos propres essais.

Elle s'applique aux disques durs dont le bras mécanique interne émet un cliquetis caractéristique lorsqu'on le met en route, qui signale une panne, et de fait, le disque dur n'est plus lisible (le PC ne démarre pas, ou pour un disque dur externe, celui-ci n'apparaît pas dans les périphériques connectés, et ses données sont évidemment illisibles).

  1. Démonter le disque dur (à la portée de quiconque sait reconnaître un disque dur et manier un petit tournevis).
  2. Mettre le disque dur au freezer pendant 24H
  3. Le remonter et tester
Les effets mécaniques du froid et du froid puis chaud permettraient visiblement de pallier à certains problèmes internes à toute la micro-mécanique qui fait fonctionner nos disques.
C'est sans garantie, mais beaucoup moins cher qu'une récupération de données en laboratoire... Si vous testez, merci de nous donner vos résultats.

Fermeture estivale 2011 de VAR21

Comme chaque année, août est l'occasion d'un rythme différent, du fait de la modification profonde des besoins de la clientèle, tant professionnelle que des particuliers.

Pour 2011, ce sont 4 semaines de fermeture de l'accueil téléphonique et des interventions d'urgence : seuls les rendez-vous déjà programmés seront assurés lors des 30 prochains jours, le temps de combler le retard sur les dossiers de longue haleine qui ont été un peu mis de côté depuis le début de l'année, et de souffler un peu.

Rendez-vous au lundi 29 août pour une reprise de l'activité normale.
En souhaitant de bonnes vacances à tous ceux qui en prennent sur cette période (et une météo plus estivale!!!).